L’être humain est un éternel insatisfait. De plus, il est très exigeant envers lui-même. Un complexe qui apparaît, puis un autre… Tu l’as compris aujourd’hui on va parler des complexes, un sujet qui concerne énormément de femmes. On pense que c’est impossible de se débarrasser d’un complexe si on n’utilise pas la chirurgie, mais je vous prouve le contraire. Petite j’ai eu un tas de complexe et je suis fière de vous dire qu’aujourd’hui j’en ai aucun et je suis parfaitement à l’aise dans mon corps.

A lire : Croire en soi en 5 étapes

L’histoire d’une grande complexée

Vous n’imaginez pas le nombre de complexe que j’ai pu avoir dans ma vie. Le plus marquant a été ma dentition, un complexe qui s’est envolé après mon appareil dentaire. Celui qui m’a tenu le plus au corps, a été mon poids. J’étais de nature assez mince, je subissais les moqueries et il est même arrivé qu’une personne me disait « anorexique ». Me comparer à une fille malade, ça m’a vraiment fait du mal. Pourtant je mangeais plutôt bien, je n’avais aucun souci avec la nourriture, c’était juste ma morphologie qui était comme ça. Plusieurs années après, j’ai été complexé par mon visage. Avec l’arrivée des Nabila, Kylie Jenner, et la remarque d’un homme, j’ai commencé à être focalisé sur mes lèvres que je trouvais beaucoup trop fines. Un complexe qui m’a suivi pendant à peu près 5 ans.

 

D’où viennent les complexes ?

Être complexé est un problème qui peut venir de l’enfance. Si nos parents n’apportent pas tout le soutien nécessaire, ne nous aide pas à se sentir bien dans notre peau, on peut développer de nombreux complexes. Un parent qui met pression sur son enfant pour devenir comme il le voudrait, entraine de nombreuses conséquences par la suite. Ces conséquences sont bien entendu le manque de confiance en soi, l’approbation des autres et le développement de complexes physiques et mentaux.

La société joue un rôle important dans la création de complexes. A force de voir des filles qui se ressemblent toutes dans les magasins, on peut rapidement se comparer à elle. Vous le savez bien, la société adore faire pression sur le physique des femmes, ça ne date pas d’aujourd’hui. C’est la même chose sur Instagram, comme j’en parlais dans un précédent post, Instagram peut devenir un nid à complexe à force de fantasmer sur la « vie parfaite » des influenceuses.

Un complexe peut se créer à partir du regard des autres. Il suffit d’UNE SEULE remarque pour se créer un nouveau complexe. Si on prend mon complexe des lèvres, même si on voyait Kylie Jenner partout, l’idée d’en complexer, ça ne m’était jamais venu à l’idée. Il m’a fallu une critique vraiment sévère pour me sentir mal et se focaliser sur ce « défaut » pendant des années.

L’être humain a une perception de lui-même parfois exagérer. Il n’est pas rare d’avoir un complexe, qui aux yeux de notre entourage n’en est pas un. L’humain est tellement exigeant qu’il se trouve toujours un complexe sous le coude, quand l’un disparaît, un autre réapparaît aussitôt.

Vaincre un complexe

Comment se débarrasser d’un complexe :

 

Long parcours pour apprendre à s’accepter comme on est. C’est un travail avec soi qui peut être long et fastidieux. Ce n’est pas tout d’éliminer un complexe, il faut aussi empêcher les autres de s’installer en nous. Plusieurs pistes pour apprendre à s’accepter et à se débarrasser d’un complexe :

 

Se libérer du regard des autres

La partie la plus compliquée de ce processus c’est de faire abstraction du regard des autres. On est tellement soucieux de ce que les autres vont penser de nous, on se plie à leur image. On veut être comme ils voudraient que l’on soit. C’est malsain car c’est perdre le contrôle de sa propre vie. Nous sommes les seuls maîtres de notre destin, ne laissons personne nous dicter notre vie. Alors bien sûr, notre physique ne peut pas plaire à tout le monde. Mais ça ne doit pas vous toucher. Le plus important c’est de se plaire à nous-mêmes. Le reste on s’en fout.

A lire : Se moquer du regard des autres

 

Arrêter de se comparer

On pense toujours, à tort, que l’herbe est plus verte ailleurs. Alors on passe notre temps à se comparer à chaque fille qui passe. Tout ça pour confirmer notre complexe et nous conforter avec ça. Se comparer renforcera nos complexes plutôt que les effacer. Ce qui m’a aidé à arrêter c’est de me dire que les gens ne font montrer que ce qu’ils veulent. Que l’on voit toujours le meilleur chez les autres mais jamais pour nous-mêmes. J’ai commencé par supprimer les comptes Instagram qui me faisaient complexer pour suivre des filles qui prônent l’acceptation de soi. J’ai pris conscience que ces filles que j’idolâtrais n’étaient que de la retouche et de la mise en scène. Plutôt que de passer du temps à se comparer, utilisons-le pour apprendre à nous accepter et à être la meilleure version de soi-même.

 

Se focaliser sur ses atouts

Avoir un complexe c’est se focaliser sur une partie de nous et d’en faire une obsession. Et si on inversait?  Faites une liste des choses que vous adorez chez vous. Mettez en avant chacun de vous atouts au quotidien, vous allez tellement être bien dans votre peau que vous allez oublier petit à petit votre complexe.

« Mais, ça marche aussi quand c’est sur notre visage ? » Tout à fait. Comme je le disais avant, l’un de mes plus grands complexes a été mes lèvres. Difficile de l’esquiver puisque ça fait partie intégrante du visage. Et pourtant, c’est quelque chose que j’accepte totalement aujourd’hui. Mon atout est mon regard, et j’ai remarqué que je me sentais hyper bien dans ma peau lorsque je réalisais un beau maquillage qui me mettait en valeur. C’est en faisant un focus sur mon atout principal que j’en ai oublié, petit à petit, mon grand complexe.

On peut même dire que c’est le maquillage, qui d’ailleurs a été ma première passion, qui m’a aidé à me sentir mieux dans ma peau. Pour d’autres ça va être des tatouages, le fait de mettre des robes courtes, il existe des tas de moyens de mettre ses atouts en valeur.

Et toi, comment as-tu réussis à te débarrasser de ton complexe ?

3

Pin It on Pinterest

Share This