C’est une méthode qui prend de plus en plus d’ampleur sur les réseaux sociaux telle qu’Instagram ou lors de Podcast, j’ai nommé la méthode petits pas. Si elle est de plus ne plus popularisé, ce n’est pas par hasard. Elle nous promet une concrétisation de nos objectifs, ou même mieux, de changer notre vie. En quoi consiste exactement cette méthode? Est-elle si efficace que ça ? Puis-je l’utiliser pour vaincre ma timidité? Je t’explique tout dans cet article. 

 

Méthode petits pas , qu’est-ce que c’est?

La méthode petits pas ne s’appelle pas comme ça réellement. C’est un deuxième nom qu’on lui donne pour mieux le retenir et comprendre rapidement la méthode. En réalité, cette méthode s’appelle KAIZEN.

Kaizen est un nom japonais qui associe le changement « Kai » et le bon « Zen ». C’est avant tout le principe d’amélioration de continu. Le but de cette méthode, est de faire des petits-pas chaque jour pour atteindre son objectif.

Non seulement cette méthode va vous booster, mais vous allez concrétiser votre objectif plus facilement. Pourquoi plus facilement ? Il faut savoir que lorsqu’on se fixe un trop gros objectif, on est rapidement découragé. On pense à tout le boulot qu’il y a derrière ainsi que la difficulté des tâches. Si l’on sépare l’objectif en mini objectif et en petites tâches attribué à chacun d’entre eux, le résultat sera de suite plus surmontable.

Lorsqu’on y pense, c’est un principe que l’on utilise depuis des années sans même sans rendre compte. Déjà dans notre enfance, on mettait en pratique la méthode petits pas… Pour apprendre à marcher. L’objectif de l’enfant (et des parents) c’est d’apprendre à marcher tout seul. Bien sûr, un enfant ne va pas d’un seul coup se mettre debout et marcher comme s’il avait fait ça depuis la naissance, c’est faux. On commence par décortiquer l’objectif en plusieurs étapes. Tout d’abord, l’enfant va commencer à être agile de ses mouvements pour ensuite se promener dans son lit. Il va également se promener à quatre pattes sur son tapis d’éveil et pourquoi pas essayer le trotteur. Tout ça jusqu’à atteindre son objectif d’apprendre à marcher. 

C’est le premier exemple qui m’est venu, mais vous avez compris le principe. Il faut y aller petit à petit, réaliser des petites tâches pour atteindre la plus grande.

 

Dans quels contextes l’utilisé ?

Comme tu l’as compris via l’exemple précédent, on peut utiliser la méthode petits pas dans n’importe quel domaine. On l’utilise par exemple :

  • dans le domaine professionnel : pour pouvoir être efficace 
  • pour changer nos habitudes : pour ma part, je l’ai utilisé pour pouvoir me lever plus tôt. C’était une nouvelle habitude que je voulais instaurer dans mon quotidien alors j’y suis allé petits pas par petits pas. J’ai commencé par comprendre combien d’heures de sommeil j’avais besoin pour être en forme. J’ai ensuite programmé un réveil que je n’ai pas repoussé (c’était tentant !) puis par reculer mon réveil de 30 min chaque jour.
  • dans le cadre des études
  • pour nos objectifs en développement personnel 
  • pour les tâches blogging 
  • dans le cadre d’un régime : réduire ses assiettes, faire une transition entre mal bouffe et repas sains, etc.
  • pour vaincre la timidité : très efficace pour dire au revoir à sa timidité. D’ailleurs je t’en parle un peu plus en détails dans le point suivant.

Il existe d’autres exemples. On va surtout se concentrer sur le contexte de la timidité.

la méthode petits pas vaincre la timidité

 

Vaincre sa timidité grâce aux petits-pas :

La méthode petits pas, je vous en ai parlé il y a quelques semaines via un précédent article. Deux éléments m’ont vraiment aidé à sortir de ma timidité. Sortir de ma zone de confort et utiliser cette méthode. Les deux sont d’ailleurs lié, de nombreuses fois j’ai dû franchir ma zone de confort pour pouvoir avancer d’un pas en avant. La méthode Kaizen prend du temps et de l’énergie, car comme tu le sais déjà, vaincre sa timidité est difficile. On a des blocages pour beaucoup de choses dans la vie quotidienne que les personnes non-timides n’ont pas. Le moindre pas peut nous faire très peur et nous fait faire machine arrière. 

A lire : Comment j’ai réussi à vaincre ma timidité 

Les petits pas sont efficaces pour les personnes timides, je vous explique pourquoi. Avec cette méthode, on y va en douceur et à notre rythme. Imaginons, vous avez un objectif personnel ou professionnel qui est de réaliser une conférence. Clairement, c’est votre rêve de pouvoir parler de votre savoir-faire, de vos passions et inspirer le monde entier. Ça peut sembler incompatible avec la timidité. Et pourtant, David Laroche, célèbre conférencier français, était très timide dans sa jeunesse. Comme quoi, rien n’est impossible. 

Mais voilà, comment arriver à ce stade ? On est d’accord qu’entre une personne très timide et un conférencier qui parlent à des centaines de personnes, il y a un monde qui les sépare. La meilleure des méthodes est celle des petits-pas.

 

Quel est le plan d’action ?

Prenez une feuille et notez votre objectif premier. Pour vous booster, créer un vision board pour avoir toujours à l’œil ceux pour quoi vous vous battez. 

Ensuite, décortiquez cet objectif en plusieurs points. Si mon objectif premier était de devenir conférencière, je noterais un sous-objectif et j’y noterais plusieurs tâches associées :

Mon sous-objectif est de pouvoir parler aux autres.

À ce sous-objectif, je vais ajouter des petites tâches à réaliser au fur et à mesure. Comme tâches, je pourrais très bien ajouter celles-ci : 

  • regarder quelqu’un dans les yeux sans quitter le regard
  • dire bonjour à la voisine
  • engager une conversation
  • me créer des occasions où je suis obligée de parler
  • prendre un rendez-vous au téléphone 
  • demander la carte au restaurant plutôt que de laisser parler mon amie à ma place 
  • me créer des liens avec d’autres personnes via les groupes facebook / instagram 

À vous de créer vos tâches selon vos objectifs et le résultat voulu. Surtout, réaliser vos tâches de la plus simple pour vous à la plus complexe. Regarder quelqu’un dans les yeux est beaucoup plus accessible pour une personne timide que demander la carte d’un restaurant par exemple. Alors on commence doucement pour pouvoir ensuite augmenter la difficulté des tâches au fur et à mesure de vos progrès. Ça nécessite de sortir de sa zone de confort, mais c’est inévitable lorsqu’on change du tout au tout.  

Si vous n’arrivez pas à achever une tâche, réessayer encore et encore. À force de réaliser la même tâche, vous serez plus à l’aise que lors du premier essai. Gardez votre objectif en tête et ayez votre vision board à proximité pour vous motiver. Je vous conseille également de noter vos petites victoires sur un carnet. 

Surtout, ne lâchez rien. Vaincre sa timidité est un long combat et c’est en persévérant qu’on y arrive à bout.

 

Et vous? Vous utilisez la méthode petits pas dans votre quotidien?

 

4

Pin It on Pinterest

Share This