A tous les garçons que j'ai aimés

« A tous les garçons que j’ai aimés » mention bien

Qui a pu échapper à la sortie de « A tous les garçons que j’ai aimés » sur Netflix? Adapté du best-seller de Jenny Han, il est disponible depuis le 17 août sur la plateforme. J’en entendais beaucoup parlé et j’ai craqué, j’ai décidé de le regarder. Il faut dire que la bande-annonce m’a fait bonne impression. Autant les films surcotés qu’on rabâche à longueur de journée comme la Casa de Papel, je ne prends pas la peine d’y jeter un coup d’œil, là c’était différent. Pourquoi je donne une mention bien à « A tous les garçons que j’ai aimés« ? Qu’as t-il de plus que les autres films romantiques et a l’eau de rose?

A tous les garçons que j’ai aimés

Le scénario

Lara Jean est une jeune adolescente très introvertie. Elle est très proche de ses sœurs et de son père qui les élève depuis la mort de leur mère. Lara Jean est une fille réservée et très discrète. Elle n’a qu’une amie, Chris, qui est la cousine de son ennemie juré. C’est une grande romantique dans l’âme et rêve d’une histoire d’amour, quitte à s’imaginer des scénarios impossibles. Dès qu’elle a un « crush » sur quelqu’un, elle retranscrit toutes ses émotions sous forme de lettres, qu’elle cache tout au fond d’une boite. Sur ses 5 « crushs » il y’en a un dont elle est folle amoureuse, Josh, le copain de Margot sa grande sœur.

Kitty, la petite sœur de Lara Jean, en a marre de toujours la voir seule. Alors un beau jour, elle décide d’envoyer toutes ces lettres secrètes à ses expéditeurs. Josh a donc lu sa lettre. Seulement, c’est un amour impossible puisqu’il est le copain de Margot. Pour éviter la confrontation avec Josh, elle va jouer un faux couple avec Peter Kavinski, un autre de ses crushs et mec très populaire au lycée. Vous l’aurez compris, finalement Lara Jean tombera amoureuse de ce Peter.

a tous les garçons que j'ai aimés

Pourquoi j’ai aimé:

On retourne en pleine adolescence, avec ses lettres. Je m’identifie énormément à Lara Jean. J’étais très discrète, introvertie et avec très peu d’amis. J’avais beaucoup de « crushs », des petits mecs dont j’étais folle. J’écrivais des petites lettres en n’ayant jamais eu le courage de leur donner. C’était comme un bond dans le passé, dans mon adolescence. Ce genre de film est un reflet de ce qu’on vivre, que ce soi les amours impossibles, le crush sur le mec populaire du lycée, etc. On se sent vite emporté par le scénario et on s’attache vite aux personnages. Ce n’est pas un film romantique qui fait vite gnan-gnan ou ringard de part une histoire qui se passe il y a très longtemps. Là on est clairement dans une histoire de notre temps, à l’air d’Instagram et des sex-tape vite diffusé sur les réseaux sociaux. C’est une magnifique histoire d’amour entre Lara Jean et Peter, auquel on ne s’y attendait pas vraiment au départ. On s’attend tous à ce qu’elle finissent dans les bras de Josh, tellement elle le dévore du regard. Puis, on commence à affectionner ce garçon Peter, qui est en réalité très sensible et loin de l’image du mec populaire et bad boy.

Moi qui ne suis habituellement pas très fan des films romantiques, que je trouve facilement ringard, là j’ai été conquise.

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.